Retour

Novembre 2004

Partout, à tout propos les hommes politiques, chefs de grandes entreprises, responsables de tous poils, se précipitent pour clamer leur chrétienté ou autre, ériger des croix, financer des temples de toutes sortes, églises, mosquées, etc.

Ce goût soudain et suspect pour la soutane éclabousse de ses relents nauséeux toute la société et justifie pleinement notre "laïcisme" comme ils disent avec mépris.

Tout est bon pour placer la bonne parole et les lieux publiques sont envahis de bondieuseries. Le Pélerin et la Vie s'entassent dans les salles d'attente privées, mais aussi des services publics, comme à la DASS de Besançon.

L'heure n'est plus à discuter, mais à l'action.

Avec le chrétien Sarkozy, l'Arabie Saoudite n'aura plus un rond à donner pour les mosquées de France.

Le couple Chirac a plus que donné à l'église catholique et particulièrement au pape et aux intégristes de St Nicolas du Chardonnet. Ces derniers sont toujours fidèles au poste malgré le jugement d'un tribunal les expulsant de l'église qu'ils occupent.

Le socialiste Michel Charrasse vient d'augmenter discrètement les subventions à l'école des curés. Après Lang et bien d'autres, il ajoute son nom à la longue liste des traitres à la République.

Les curés, ces braves artisans, ont généralement un outil de travail gratuit sous prétexte de monument historique mais aussi le plus souvent les employés qui vont avec, payés aussi par l'état. Ils n'ont plus que l'effort de propagande et de manipulation à fournir.

De plus en plus des tâches sociales sont confiées à des ONG qui sont des émanation d'églises et de sectes en tous genres. Confier nos souffrances à ceux qui les provoqueent et confier les enfants à l'école à l'une des plus ancienne organisation de pédophiles, voila ce qui arrive à grand pas.

Si nous ne réagissons pas !

Si l'on perd parfois, comme j'ai perdu, ce n'est pas parce que nous aurions tort. Mais il se pourrait que la justice soit de classe et que la réthorique prennent le pas sur le DROIT. D'ailleurs la justice est une des dernieres corporation qui tienne à porter systématiquement la soutane à travers les âges.

Ceux qui prétendent diriger les hommes se prennent pour dieu bien qu'aucun n'arrive à égaler son modèle en tuant 100% du troupeau même si les moyens existent.

Il est temps d'agir : Ni dieu, maître, ni frontière, ni papier.

Le Croa cherche des bonnes volontés (amen) pour l'aider à relever toutes les déclarations de religiosité de ceux qui prétendent nous commander.